Actualités

Vue 507 fois
10 février 2020
Portrait

Nos ingénieurs ont du talent - Portrait de Jean-Baptiste PEAUCELLE

Quel a été ton parcours à HEI : formation /spécialité, vie associative, projets, stages ? 

Je suis arrivé à HEI en Septembre 2016, pour la troisième année d'école, après 2 ans de prépa à Paris. C'est le côté généraliste qui m'a attiré, même si j'ai pu développer mes compétences en Conception Mécanique en H4 puis en Management des Opérations Industrielles et Logistique en H5. Concrètement c’est le monde de l'industrie qui m'intéresse, et tout particulièrement celui des transports. J'ai d'ailleurs effectué mes différents stages chez Renault puis chez un transformateur de véhicules utilitaires en Ile-de-France. Au niveau associatif j'ai eu le plaisir de m'investir en musique (évidemment !) avec Intermezzo, en théâtre et en escrime. Je tiens à dire que j'apprécie d'ailleurs la vision de l'école sur l'importance de la vie associative dans le développement de soi.

 

Quel a été ton parcours professionnel depuis ta sortie d’HEI ?

Depuis que je suis sorti d'école, j'ai été embauché chez AKKA, un leader européen du consulting pour l'industrie des transports. Je travaille chez Bombardier (Valenciennes) dans la réalisation de nouveaux RER pour le Grand Paris. Plus concrètement je gère l'intégration du câblage électrique dans le train, un métier très intéressant en plein cœur du métier d'ingénieur généraliste : compétences électriques, mécaniques, à cheval entre les bureaux d'études et la chaîne de production.

 

Quel a été ton parcours musical et comment l'as-tu intégré à ton métier d'ingénieur ?

J'ai commencé à étudier la musique au conservatoire vers l'âge de 6 ans. Au début le solfège, et assez rapidement le violoncelle, l'orchestre et la chorale. Puis à force de jouer et d’écouter de la musique j'ai eu envie d'en écrire. Des petites pièces simples au début, puis de plus en plus complexes jusqu'à composer pour orchestre. Récemment j'ai eu le plaisir immense d'être joué par un vrai orchestre pour la première fois ; l'Orchestre Universitaire de Lille a en effet interprété dans sa tournée d'hiver un morceau que j'ai composé pour orchestre, "Fantasia", qui m'a ouvert les portes du Nouveau Siècle le 17 Janvier dernier ! (extrait vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=xk2_JiCDCuU)

Malgré leur éloignement technique à première vue, le monde de la musique et de l'ingénierie m'ont été profitables l'un pour l'autre : les études scientifiques m'ont appris à ne jamais abandonner et m'ont donné la rigueur nécessaire à l'apprentissage d'un instrument, quand la musique a développé chez moi, à force de concerts en public, une aisance à parler en public et à prendre la parole. La généralisation de ces cas de "double profit" montre bien l'importance de la vie associative dans nos parcours personnels et professionnels.

 

© Uriel Defives Photographies

 

A ton avis, quelles sont les démarches ou les techniques importantes à connaître pour réussir sa recherche d’emploi/de stage ? Un conseil pour les promos sortantes ?

Le conseil que je donnerais est le suivant : en cherchant un travail après ma remise de diplôme je me suis mis beaucoup de pression parce que je voyais cette étape comme un moment clé qui allait influencer toute ma carrière. J'imaginais qu'en me trompant de métier ou d'entreprise j'allais m'enfermer dedans et rester malheureux toute ma vie... Aujourd'hui je me rends compte que les perspectives d'évolution sont nombreuses et qu'elles viennent avec le temps. Cela peut paraître évident mais il faut souvent le vivre soi-même pour s'en convaincre. Il ne faut donc pas avoir peur de se lancer dans un métier ou une entreprise avec lesquels on pense ne pas vouloir faire sa vie. D'une part parce qu'on aura mille fois l'occasion d'en changer, d'autre part parce qu'on n’est jamais à l'abri de bonnes surprises et d'opportunités.

 

Selon toi, quelle est l’importance du réseau ?

L'importance du réseau ? Personnellement il y a deux choses qui m'ont aidé à trouver mon travail : l'annuaire des anciens élèves et le réseau personnel ! L'annuaire m'a aidé à m'orienter et à trouver les bonnes personnes à qui m'adresser, le réseau personnel est intervenu derrière pour soutenir ma candidature. On ne le redira jamais assez ; au pire le réseau vous appuiera, au mieux il vous donnera un travail. Et quand je dis réseau je pense large ; dans mon cas le père d'une amie que je n'avais jamais vu avant... Aucune piste n'est donc à négliger !

 

Un autre message à faire passer ?

Je pense que nous sommes une génération à nous questionner beaucoup plus sur le sens de ce que l'on fait. Je vous invite donc, dans le cadre de votre travail, à vous poser la question suivante : comment votre métier vous aide-t-il à "produire du bien" pour vous ou pour la communauté ? Trouver la réponse à cette question vous aidera à vous lever les matins difficiles...


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.