Actualité

Vue 56 fois
01 avril 2019

Innovation et Histoire en Provence !

C'est par un temps printanier que le Groupe Provence s'est retrouvé sur le parking de l'entrée B de ITER pour y attendre le car et effectuer les formalités de contrôle d'accès à ce site sensible.

Le groupe d'une  trentaine de personnes, a retrouvé son guide,  Monsieur Robert Arnoux, qui nous a présenté le site ainsi que le détail de la visite.

Ensuite notre guide nous emmène dans la salle de conférence pour nous expliquer plus en détail à l'aide de maquettes et d'un diaporama les avantages et inconvénients de la fusion par rapport à la fission ainsi que les objectifs du Tokamac de ITER : produire 10 fois plus d'énergie qu'il en consomme !

  

Les trois avantages principaux de la fusion sont : combustible disponible partout et pour tous (à base de H2O), résidus de combustion à période faible( environ 12 ans pour le Tritium) et enfin sécurité naturelle de la réaction en cas d'incident.

Un challenge supplémentaire sera, après les premiers essais de plasma qui vont consommer tout le Tritium présent actuellement sur terre, d'en fabriquer à la demande lors de la constitution du plasma...

Si ce challenge n'est pas atteint, alors ITER n'aura pas de successeurs industriels...

Pas le temps de flâner et le car nous emmène déjà vers le chantier ITER.

 

 

 

ITER en quelques dates : 2008 aménagement du site, 2010 fondations du Tokamak, 2013 construction du complexe Tokamac, 2014 : arrivée des premiers éléments de la machine, 2018 début du montage du Tokamac, 2025 premier plasma.

ITER en quelques chiffres : 180 hectares clôturés et protégés en particulier par l'aviation Française. En 2013 500 employés sur le site,  200 employés à la construction, ce chiffre est actuellement de 3000 et montera jusqu'à 5000 dans les phases intensives (2020-2022).

Le bâtiment sera plus haut que l'arc de triomphe et le Tokamac sera plus lourd que la tour Eiffel, le volume de plasma sera de 830 m3 (25 m3 pour Tore Supra du CEA Cadarache!),

 

Le car nous emmène  ensuite au bord du bâtiment d'assemblage qui permet d'assembler les pièces qui sont trop grosses pour être acheminées entières par la route. Ce bâtiment est contigu à celui du Tokamac.  

 

Nous passons aussi devant la ligne de 400 KV amenée spécialement et son poste de transformation. Cette ligne est maintenant opérationnelle. RTE devra donner le feu vert à chaque expérience, car celle-ci consomme autant que 90 TGV qui démarrent!

Les sept pays participants au projet (dont l'UE) sont surtout mis à contribution sous forme de participation en nature. Chaque pays fournissant un ou plusieurs composants à l'édifice final.

           

Après un feu nourri de questions dans le car qui nous ramenait au parking, nous avons été obligés de nous séparer de notre guide  pour nous diriger vers le château de Cadarache afin d'y déjeuner.

Ce château date du 11ème siècle, il appartenait alors au seigneur de Cadarache. Et trônait au milieu d'un domaine de 1400 hectares. Son histoire est calquée sur celle de l'histoire de France. Malheureusement nous n'avons pas eu le temps de visiter cette perle provençale.

 

           

 

A la fin du repas, le président délégué prend la parole, dit quelques mots concernant l'organisation des sorties et passe la parole Christophe Guillerme afin qu'il nous donne des nouvelles de l'école et du Réseau.

           

Très vite nous partons rejoindre nos guides afin de visiter le vieux village de Gréoux les Bains et ses alentours. Du vieux village, nous montons vers  un ancien château des templiers du 12ième siècle. Ce château est malheureusement en ruine, sa cour intérieure est parfois utilisée pour des concerts... Dommage car la vue de là haut est superbe. Ensuite nous redescendons vers les premiers thermes. Déjà les Celtes avaient conscience des bienfaits de cette eau, riche en soufre calcium et magnésium, qui jaillissait à une température de 42 degrés... (Grésilium voulant dire « eau de la douleur »...). pour terminer la visite, notre guide nous fit une petite lecture de Giono au bord de la Durance au coucher de soleil... Magique...

 

Les participants se quittent ravis de cette journée, rendez-vous est donné pour notre prochaine sortie cet automne.

 

 

Documents


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.