Actualités

Partager sur :
18 novembre 2020
Portrait

Histoires d'entrepreneurs - Portrait croisé de Lambert de Poix (2017) et Théo Duhem (2017)

Vue 33 fois

Quels ont été vos parcours à HEI (formation /spécialité, vie associative, projets, stages) ? 

Théo : Prépa intégrée suite au BAC, nous nous sommes d'ailleurs rencontré dans notre Classe de HEI1F avec Lambert.
4ème année en ITI
5ème année en Entrepreneuriat  (Projet d'alternatives éco-responsables dans le monde du skateboard)
2 stages chez Payintech, une fintech pionnière et leader du paiement dématérialisé. Le premier stage un peu partout en France pour équiper, former et assurer le support de la solution lors des Festivals musicaux de l'été. Le second aux Philippines afin de développer commercialement l'offre cashless dans les auberges, hôtels et resort du pays.
Une vie associative bien remplie: 2 années au BDE dont une année en tant que Président du pôle Événementiel & 2 ans chez GB Radio (Pour 2 chroniques différentes)

Lambert : J’ai commencé classiquement par les 2 années de prépa intégrée pendant lesquelles j’ai rencontré la plupart de mes amis (dont Théo en H1), j’y ai découvert Lille et toute la vie étudiante, j’en garde un fantastique souvenir.
En H4 j’ai choisi la spé TIMTEX suivie d’une année de césure :
Un 1er stage à Lille chez Tibtech (qui ne m’a pas vraiment plu), puis un second chez Décathlon (Tribord) à Hendaye, que j’ai adoré.
Enfin j’ai terminé par une H5 MOIL avec un EWP à Lille puis un inoubliable semestre en Inde.
Niveau associatif : Une liste BDE, suivie d’une année au Cap Solidaire, 3 ans à faire les playlists de GB Radio, la création d’une asso de DJ avec 2 potes et enfin le 4L Trophy en H4. Un grand régal !

 

Quel est votre meilleur souvenir à HEI ?

Théo : Je serai incapable d'en citer un en particulier, mais il vient sans aucun doute de mes deux expériences au BDE. Le fait créer avec des amis une liste pendant 1 an sans que personne ne le sache crée un lien unique puis passer l'année suivante avec une implication et une motivation dingue pour offrir les meilleures activités à nos camarades c'était absolument dingue !

Lambert : Plus mes années HEI s’éloignent, plus le souvenir devient un bloc de 5 années immensément grisantes, à vivre au même endroit que tous mes copains tout en ayant des projets super motivants.
À n’en citer qu’un je dirais notre semaine de campagne BDE à haranguer toutes les promo en même temps, tout simplement inoubliable.
Vous me poser cette question demain je vous en cite un autre.



En quoi vos premières expériences professionnelles vous ont aidé dans la vie d’entrepreneur ?

Théo : J'ai eu la chance et l'opportunité de faire deux métier totalement différents. Une première expérience plutôt commerciale en tant qu'Ingénieur d'Affaire dans une ESN Parisienne, puis une seconde expérience plutôt technique chez Décathlon ou j'ai participé à l'implémentation d'un nouveau logiciel de prévision de vente dans 143 Pays.
Au moment où je vous parle nous sommes encore au tout début de notre vie d'entrepreneur mais je pense que ce que j'ai pu apprendre en recrutement et développement commercial sera toujours très utile pour une aventure entrepreneuriale. De même les méthodes de conduite de projet d'envergure que l'on a pu apprendre chez Décathlon avec Lambert vont beaucoup nous aider.

Lambert : Mes 3 années en tant qu'ingénieur chez Décathlon (Tribord) m'ont apporté des très bonnes compétences en gestion de projet notamment, j'ai aussi conservé mon anglais que je pratiquais tous les jours.
Au-delà des compétences techniques, j'ai surtout eu la chance d'évoluer avec des personnes très compétentes, au cœur d'une grande entreprise, performante, humaine et très bien structurée. Ces 3 années ont très certainement accéléré mon gain en maturité sur le plan professionnel.


Quel est le cœur de métier de votre entreprise ? L'activité a-t-elle évolué depuis le lancement ?

Théo & Lambert : Tenors.fr permet à tous ceux qui souhaitent transmettre leurs connaissances de devenir intervenant dans l’enseignement supérieur.
Une inscription très simple vous permet de devenir visible auprès des écoles du supérieur, selon vos envies (cours ou conférences) et vos disponibilités.

De leur côté, les écoles vont pouvoir vous contacter et ainsi faciliter et enrichir leurs recrutements d’intervenants extérieurs, de manière autonome sur notre plateforme.

L'idée est de faciliter la vie des deux côtés !


Comment avez-vous eu l'idée et l'envie de créer cette entreprise ?

Théo : Alors Lambert tu nous racontes?
Lorsque Lambert et moi étions encore chez Décathlon il m'avait parlé de son projet et pitché le concept. J'avais directement accroché, quand il m'a proposé de le rejoindre dans cette aventure je n'ai pas hésité une seconde.

Lambert : Ca faisait plus de 2 ans que je travaillais chez Décathlon, j'avais déjà appris plein de choses et je me disais, “Tiens, j'irai bien parler de ce que je fais à des étudiants”.
Alors j'ai essayé de contacter HEI et les autres écoles qui enseignent dans mes domaines de compétences. J'ai constaté 2 choses :

1. De mon côté : Aucun outil ne me permettait de mettre en avant ma volonté de transmettre. Les démarches pour devenir intervenant étaient complexes, surtout sans avoir les bons contacts.
2. Les écoles n'avaient pas de canal dédié au recrutement d’intervenants extérieurs.

Ces deux constats ont très naturellement fait ressortir le concept de Tenors.
A ce moment-là je savais que créer une boite était quelque chose qui m'attirait beaucoup, l’idée était là, ma décision fut assez rapidement prise ! Il ne me restait plus qu'à trouver un associé, c'est chose faite avec Théo !


Vos conseils pour se lancer dans l'aventure ?


Théo & Lambert : 
Pour se lancer, plusieurs points nous semblent très importants :

  • N'attendez pas. On a la chance en France de pouvoir s'appuyer sur des aides qui rendent le risque perdant quasi nul. Plus on attend plus on a de chances de se décourager - Donc go !
  • Soyez ouvert, confrontez votre idée aux autres et faites-la évoluer autant de fois que nécessaire. 
  • Ne vous lancez pas seul, c'est essentiel pour avancer.
  • Croire en son projet et son/ses partenaire(s) !


Selon vous, quelle est l'importance du réseau ?

Théo & Lambert : Le réseau est essentiel. Il permet de s'enrichir humainement mais aussi d'accélérer les choses ou d'ouvrir des portes quand on en a besoin. Il faut bien entendu savoir rendre la pareille.



2
J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.