Actualités

Partager sur :
29 juillet 2020
Carrière

Déconfinement et Sens au travail : le collectif incontournable, plus que jamais !

Vue 19 fois

Déconfinement et Sens au travail : le collectif incontournable, plus que jamais !

Déconfinement rime avec retour au travail, notamment pour de nombreux cadres qui ont vécu le télétravail ou le chômage partiel. Cette expérience inédite d’isolement laissera un goût très contrasté, entre épisode éprouvant pour les uns, et séjour au vert improvisé pour les autres. Mais pour tous, la question du sens au travail s’est invitée dans les pensées professionnelles. 

Le sens à donner à son travail, sa finalité, son utilité, son équilibre, ses impacts font partie des mots qui ont pris un relief particulier parmi toutes les questions qui se sont posées sur « l’après ». Si la réponse à l’interrogation « quel est le sens de mon travail ? » est évidemment singulière à chacun, cela ne signifie pas qu’elle résulte exclusivement d’un travail d’introspection. Car le collectif est - depuis toujours - un repère incontournable de d'expression individuelle dans son travail, comme pour résoudre la question du Sens au travail.

Faire revivre la part "sociale" du travail

De manière implicite, le confinement a d’abord a rappelé que le travail est un lieu social, un espace d’échanges et de contacts. Qu’il soit de statut salarié ou indépendant, le travail des cadres est en effet de plus en plus synonyme de collaboration sous toutes formes. Or, durant ces 3 derniers mois, cette socialisation a été stoppée nette dans de multiples secteurs d’activités par le développement du travail à distance. 

L’omniprésence des outils informatiques a permis de dessiner une frontière nette entre la part « productive » du travail - celle qui peut être exercée en solitaire ou par visio ou audio conférence - et la part « sociale » du travail, faite de ces nombreux moments futiles de vie collective. Cette part sociale du travail participe largement à l’énergie et l’engagement. Elle aura été annihilée durant cette crise, et cela explique en partie la fatigue mentale et cognitive de nombreux cadres.

Par voie de conséquence, un des premiers objectifs du déconfinement sera de reconstruire le lien social. La priorité est que le collectif reprenne sa place, pour faire revivre l’informel, la sérendipité, les conversations, les discussions, les pauses et autres temps morts. L’épisode du confinement sera donc nullement une confirmation de l’avènement du télétravail, mais une reconnaissance de la place incontournable de toutes les sources de lien social et de la motivation d’être inclus dans un collectif, dans l’entreprise.

Confronter le sens au travail 

C’est pour cette raison également que le retour dans les collectifs de travail sera une réponse à part entière à la question du Sens au travail. Car ceux qui ont remis en question leur travail au cours de cette crise exceptionnelle, ne pourront trouver de réponse claire que dans la confrontation à la réalité. Aspirer à retrouver du sens de manière solitaire est en soi un contre sens. 

En se reconnectant à des collectifs, dans son travail ou dans des cercles extérieurs, chacun trouvera un moyen de reconstruire ses repères chahutés par l’épidémie. Renier en bloc son travail au motif que la crise a révélé des enjeux supérieurs à sa propre contribution professionnelle serait hasardeux. Car le sens recouvre une dimension plus complexe que la seule finalité. Le sens au travail, c’est aussi répondre à la question « avec qui et comment je veux travailler ? ».

Aujourd’hui plus encore qu’hier, les collectifs de travail auront une place vitale dans le sens au travail. Si les organisations du travail viennent à évoluer à la lumière des enseignements de cette crise, qu’elles se préservent de voler au secours du télétravail. Les organisations et entreprises peuvent et doivent jouer un rôle dans cette reconsolidation des collectifs de travail. Elles sont porteuses sur cette dimension d’une partie de la réponse sur le Sens au travail, par la place qu’elles accordent au collectif, à la collaboration dans leurs modes de fonctionnement.

En résumé : Jouez collectif !

____

Laurent Polet, après 20 ans en management opérationnel, est Professeur en Management à l’Ecole Centrale Paris depuis 2008, et a co Fondé en 2013, Primaveras, l'École du Sens au Travail

http://www.primaveras.fr

 



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.